Kevin Ambellouis, directeur des achats du CH de Lens

10:38

À propos de l’épisode

Pour Kevin Ambellouis, être directeur des achats, c’est aller à la rencontre des agents du centre hospitalier de Lens. L’homme de 31 ans ne le cache pas : il aime jongler entre le choix des chaussures de l’équipe de sécurité et celui du meilleur appareil de radiothérapie, persuadé que l’hôpital est un organisme dont chaque service assure une fonction vitale.

À propos de l’épisode

Cuisiner, pour Jean-Yves Bouilly, c’est offrir aux personnes âgées du réconfort, une marque d’attention aussi. Aux résidents de l’Ehpad d’Illiers-Combray, le cuisinier âgé de 55 ans offre toute la sienne d’attention, et ce depuis 35 ans. Lui qui a appris à cuisiner avec sa grand-mère ne rate pas une occasion de leur rendre visite, parce que « la personne âgée est vieille, c’est vrai, mais elle a plein de choses à nous apprendre ».

À propos de l’épisode

C’est le métier de l’éternel recommencement : laver le linge sale des patients et le renvoyer aux différents services, immaculé. Yves Saler, 56 ans, pousse ce rocher de Sisyphe depuis des décennies avec énergie. Mieux, il a su évoluer dans sa carrière et donner du sens à son métier.

Anne-Sophie Diaz avait un métier vocation : aide-soignante, au chevet des patients du centre hospitalier de Lunel. Puis un jour, c’est elle qui est tombée malade. Après un bilan de compétence et une reconversion réussie, elle est devenue gestionnaire des ressources humaines. Âgée de 48 ans, elle a trouvé sa voie, cette fois, au service des agents de la Fonction publique hospitalière.

À propos de l’épisode

Pour Frédérique Le Grand, le métier d’assistante sociale porte mal son nom : au service des urgences du GH Bretagne Sud de Lorient, cette ex-secrétaire médicale reconvertie à ce métier passion a plus l’impression d’accompagner que d’assister. En bonne intelligence avec sa binôme infirmière, elle s’évertue à aider les patients à rentrer en sécurité chez eux, avec patience et modestie. 

À propos de l’épisode

Pour aider « ses » jeunes à s’intégrer au sein du collège Amand Brionne de Saint-Aubin d’Aubigné, à gagner en autonomie, à apprendre et à mieux s’exprimer, Lénaïck Auffret-Breton, éducatrice spécialisée de 45 ans, est prête à tout : imiter la sorcière en leur lisant un conte, se mettre dans la peau d’une élève en théâtre-forum… Voire enfiler des gants de boxe en cours de sport ! Autant d’outils pour une même fin : « Je suis fière quand ils sont fiers d’eux. » Et ça s’entend.